DLC et durée de vie des produits alimentaires

La durée de vie d'un produit alimentaire constitue une information capitale pour le consommateur, mais elle l'est également pour les professionnels chargés de la déterminer dans le but de définir la Date limite de consommation (DLC), mentionnée sur l'emballage des denrées périssables.

Il relève en effet de la responsabilité des professionnels compétents de pouvoir justifier de la durée de vie microbiologique des produits alimentaires, comme le précise l'article L 221-1 du Code de la consommation qui précise que « les produits (...) doivent, dans des conditions normales d'utilisation ou dans d'autres conditions raisonnablement prévisibles par le professionnel, présenter la sécurité à laquelle on peut légitimement s'attendre et ne pas porter atteinte à la santé des personnes ».

Afin d'éviter tout risque pour la sécurité et la santé des consommateurs, la détermination de la durée de vie d'un produit est réalisée à partir de différents paramètres, et prend notamment en considération le procédé de fabrication utilisé, la nature du produit et les ingrédients éventuellement ajoutés, la présentation du produit, son conditionnement ou encore des modalités de conservation. Par ailleurs, la durée de vie peut varier en fonction de la sensibilité du produit et du risque potentiel qu'il peut entraîner.

Dans cette optique, des tests de vieillissement sont réalisés avec la plus grande rigueur. Au terme du test de vieillissement, certaines mentions doivent systématiquement apparaître sur le document établi :

  • les spécificités du produit alimentaire
  • le procédé suivi pour l'étude
  • les résultats du test, avec une précision sur la durée de vie microbiologique du produit analysé

Les tests de vieillissement

Conformément à la législation en vigueur, le professionnel chargé de définir la durée de vie d'un produit alimentaire périssable doit réaliser un test de vieillissement dans des « conditions raisonnablement prévisibles », ces conditions prenant en compte le temps et la température au cours du transport et de la distribution, ainsi que l'utilisation finale du produit par le consommateur.

Le plan de surveillance de la qualité sanitaire impose par ailleurs au professionnel de réaliser plusieurs tests de vieillissement, afin de multiplier les résultats et ainsi disposer d'une information fiable. Ceci implique par conséquent une rigueur et une exigence optimales.

Ces tests de vieillissement passent par plusieurs étapes, de la réalisation d'analyses à la date d'origine, ou premier jour (JO), jusqu'à la fin de vie théorique du produit, avec toutefois une marge de sécurité de 2 jours pour les durées de vie supérieures à 10 jours et 1 jour pour les durées de vie de moins de dix jours. L'objectif de ces tests étant de contrôler la croissance des micro-organismes potentiellement présents, et de vérifier qu'ils ne dépassent pas le seuil réglementaire défini.

Au terme de ces analyses scientifiques, la Date limite de consommation (DLC) est alors fixée, destinée à apparaître sur les emballages des denrées périssables. Il est cependant à noter que la durée de vie et la DLC correspondant ne sont valables uniquement lorsque le conditionnement reste fermé. Une fois ouvert, il y a en effet un risque de contamination et de prolifération bactérienne dont est seul responsable le consommateur.

Possédant l'expertise nécessaire pour réaliser les contrôles relatifs à la détermination de la Date limite de consommation, nous vous invitons à nous contacter si besoin.

Joomla SEF URLs by Artio