Blog

Catégorie : Blog
Comment count: 1

Des matières fécales présentes dans la majorité des steaks hachés aux Etats-Unis

Le magazine américain Consumers Reports a réalisé récemment une étude sur la composition de la viande hachée de bœuf aux Etats-Unis. Publiés fin août, les résultats révèlent une contamination aux matières fécales de la quasi totalité des échantillons analysés, y compris les viandes issues d'une agriculture durable.

 

Équivalent américain du magazine français 60 millions de consommateurs, le magazine américain Consumers Reports effectue régulièrement des tests sur les différents produits de consommation courante. L'un de ses derniers objets d'étude en date ? La viande de bœuf hachée. Cette étude visait ainsi à contrôler la présence d'un certain nombre de bactéries, telles que salmonelle, clostridium perfringens, staphylocoque doré, escherichia coli et entérocoque.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les résultats de cette étude, publiés le 25 août dernier, ont de quoi surprendre. Sur les 200 kg de viande de bœuf hachée analysés, provenant d'une centaine de commerces de vingt-six villes différentes et issus, pour partie, de la filière industrielle et d'autre part d'une filière durable, des entérocoques ont été retrouvés dans presque tous les échantillons.
Or, bactérie pathogène opportuniste susceptible de générer septicémies, infections urinaires ou infections abdominales d'origine intestinale, entérocoque est un indicateur de contamination fécale.

Si l'étude précise qu'il est normal de trouver des traces de matières fécales sur la peau des bovins ou dans leurs intestins au moment de l'abattage, celles-ci sont néanmoins généralement détruites à la cuisson ou restent en surface, ne contaminant ainsi pas la viande.

Des bactéries davantage présentes dans la viande industrielle

La plupart du temps mélangée et provenant de plusieurs bêtes, la viande hachée de bœuf serait donc aujourd'hui fortement contaminée. Mais cette étude souligne également le fait que cette bactérie est présente dans la viande quel que soit le mode d'élevage : qu'il soit industriel, avec une alimentation des vaches à base de soja, de maïs, de farines animales et une consommation d'antibiotiques, d'hormones et « autres produits », ou qu'il soit durable, avec des vaches nourries à l'herbe, au pré.

A noter toutefois que la bactérie se révèle nettement plus résistante dans le cas d'un élevage industriel. En cause, selon le magazine Consumers reports, les antibiotiques ingurgités par les animaux qui renforceraient sa résistance. Ainsi, lors des contrôles de résistance des bactéries aux antibiotiques, 18 % de celles présentes dans la viande industrielle étaient résistantes, soit deux fois plus que pour le secteur durable.

Enfin, pour ce qui est des autres bactéries analysées au cours de cette étude, là encore elles ont été détectées dans la plupart des échantillons, avec une plus forte concentration pour les viandes hachées industrielles, lesquelles sont pourtant consommées à 97 % aux Etats-Unis.

DBF Hygiène & Qualité est habilité à réaliser des analyses alimentaires, qu'il s'agisse d'analyses microbiologiques, nutritionnelles, physico-chimiques, allergènes, OGM ou ADN espèces animales. Vous pouvez nous consulter, quel que soit votre secteur d'activité : restauration collective, restauration commerciale, GMS, abattoirs... afin d'optimiser l'hygiène et la sécurité alimentaire de votre établissement.
Nous dispensons également des formations en hygiène alimentaire, méthode HACCP, bonnes pratiques d'hygiène, PMS, dossier agrément sanitaire, analyses micro-biologiques, traçabilité et étiquetage susceptibles de vous concerner.

Joomla SEF URLs by Artio