Analyses nutritionnelles : enjeux et réglementation

Alors que les récents scandales alimentaires ont entraîné une vigilance accrue de la part des consommateurs, au même titre que s'est développé un sentiment de méfiance généralisée, les industries agro-alimentaires se doivent désormais de satisfaire un besoin d'information de plus en plus important, tout en respectant les exigences réglementaires en vigueur.


analyses nutritionnellesDes ingrédients contenus dans les produits alimentaires aux additifs potentiels, en passant par les procédés de production, le secteur de l'agro-alimentaire fait aujourd'hui l'objet d'une étroite surveillance, dont bénéficie directement le consommateur. A ce titre, les analyses nutritionnelles visent à rassurer et à tendre vers une transparence devenue indispensable.

Car, outre éviter de nouveaux scandales, les consommateurs aspirent également à une plus grande qualité alimentaire, ce qui passe par une alimentation saine, et donc exempte de substances potentiellement toxiques, mais aussi par une consommation de produits riches d'un point de vue nutritionnel.  Dans cette optique, l'étiquetage nutritionnel des produits alimentaires est au centre de toutes les attentions : celle des consommateurs, désireux de connaître la composition nutritionnelle des aliments qu'ils consomment, mais aussi celle des autorités de surveillance. Ainsi, concrètement, les industriels dont les denrées alimentaires possèdent un étiquetage nutritionnel ont le choix, jusqu'au 12 décembre 2014, entre suivre la directive 90/496/CEE et le décret 93-1130 du 27 septembre 1993, ou le nouveau Règlement (UE) n°1169/2011. Nouveau règlement qui s'appliquera systématiquement à compter du 13/12/2014.

Quant aux industriels n'utilisant pas d'étiquetage nutritionnel, ils seront dans l'obligation d'afficher une déclaration nutritionnelle dès le 13/12/2016, tout en respectant les exigences du règlement de l'Union européenne n°1169/2011. A vocation clairement informative, cette déclaration aura vocation à analyser la teneur en protéines, glucides (dont sucres), graisses (dont acides gras saturés), sel,  valeur énergétique et valeur calorique des denrées.

Quatre types d'analyses nutritionnelles

Dans ce souci de transparence et d'information, certains éléments concernant la composition nutritionnelle des produits sont obligatoires, à l'image des quantités de glucides, de sucres, de graisses, d'acides gras saturés, de protéines, de sel ainsi que la valeur énergétique, et ce pour 100 g, 100 ml ou pour une portion dans le cas où elle est mentionnée précisément.

Il existe néanmoins différents groupes d'analyses nutritionnelles, lesquelles sont plus ou moins approfondies selon les besoins et les attentes des industriels. Le groupe 1 a ainsi pour but d'analyser les produits en termes de protides, de glucides, de lipides, de valeur énergétique et d'humidité. Le groupe 2 analyse quant à lui la teneur en protides, en glucides (dont sucres et fibres), en lipides (dont acides gras saturés), en sodium, en valeur énergétique et en humidité.

Le groupe 3 prend également en compte, pour les lipides, les acides gras mono-insaturés et poly-insaturés, les oméga 3 et 6 et les acides gras trans, ainsi que les fibres alimentaires totales, les matières minérales, le calcium, le fer, le cholestérol, les vitamines A et C et la valeur calorique.
Conformes à la réglementation sur les analyses nutritionnelles, ces groupes peuvent faire l'objet de recherches complémentaires destinées à mettre en valeur certains composants spécifiques, tels que les allergènes, les polyols ou encore les vitamines, et ainsi à mieux orienter le consommateur dans son choix.

Contactez-nous pour toute demande d'information concernant les analyses nutritionnelles.

Joomla SEF URLs by Artio