Hygiène et sécurité alimentaire - secteur agro-alimentaire

Société d’expertise en hygiène et sécurité alimentaire spécialisé dans le secteur agro-alimentaire, DBF Hygiène & Qualité met ses compétences au service des professionnels du secteur : des industriels aux artisans, en passant par les PME, les métiers de bouche, les métiers de la restauration, les acteurs de la petite enfance, les collectivités, les GMS ainsi que les abattoirs.
Dans le cadre de ses activités, DBF assure différentes missions et propose un panel relativement étendu de prestations, dans le but d'accompagner les professionnels de l'agro-alimentaire dans leurs démarches relatives à l'hygiène et la sécurité alimentaires.

DBF Hygiène & Qualité s'engage ainsi pour les missions suivantes :

  • L’Expertise en hygiène et sécurité alimentaire, en réalisant des audits et des diagnostics, ainsi qu'en accompagnant ses clients dans la mise en place de leurs PMS (Plan de maîtrise sanitaire), dans leurs demandes d'obtention d'un agrément sanitaire, de certifications...
  • Les Analyses microbiologiques, en effectuant des analyses agro-alimentaires, des analyses de l'eau et de l'air, des analyses de surface...
  • La Formation, en dispensant des formations relatives à différentes thématiques en lien avec l'hygiène et la sécurité alimentaire (HACCP, traçabilité, PMS, bonnes pratiques d'hygiène...), et ce pour tous les secteurs d'activité de l'industrie agro-alimentaire.

 

Choississez votre activité

Activité abattoir

Activité abattoir

Abattoir de volailles, centre d’abattage, abattoir industriel, centre d’abattage et de découpe, abattoir collectif, abattoir municipal, abattoir bovins, centre d’abattage et de transformation, abattoir de porcs, abattoir communal... Read More
Activité traiteur

Activité traiteur

Traiteur, traiteur événementiel, traiteur entreprise, traiteur mariage, service traiteur, traiteur GMS, traiteur séminaire, traiteur réceptions, artisan traiteur, laboratoire traiteur, traiteur industriel, traiteur asiatique, traiteur buffet... Read More
Activité filière produits laitiers

Activité filière produits laitiers

Producteur de lait, laboratoire de fabrication de produits laitiers, usine industriel de produits laitiers, fabrication artisanal de fromage, artisan produits laitiers, vente de produits laitiers, fabrication de fromages au lait Read More
Activité logistique

Activité logistique

Transport alimentaire, transport de produits surgelés, entrepôt de stockage alimentaire, transport de liquides alimentaires, transport d’aliments en vrac, transport de produits animales, transport de végétaux, plateforme logistique... Read More
  • 1
  • 2

DBF Qualité, analyses microbiologiques et bien plus encore

DBF Qualité est au service de tous les professionnels qui doivent répondre aux plus hauts standards en matière de sécurité biologique. Qu’il s’agisse de mener un audit, d’assurer la formation du personnel ou de conseil en sécurité des aliments ou protection des personnes, DBF Qualité vous fera bénéficier du professionnalisme et de l’expertise de ses équipes.

Un large éventail de services, destinés à tous les secteurs

Nous travaillons bien évidemment avec les entreprises évoluant dans la fabrication ou le conditionnement de denrées alimentaires, mais aussi avec des restaurants, des transporteurs et même des crèches. Nous pouvons vous proposer une offre de services à la carte, répondant parfaitement à vos besoins et à vos objectifs.

Des formations et des audits de haut niveau

L’équipe de DBF Qualité prendra le temps d’étudier avec vous vos besoins en formation. Nous pouvons ainsi former votre personnel aux bases de la méthode HACCP, aux règles en matière d’hygiène alimentaire ou encore aux méthodes de conditionnement sous vide.
Nous pouvons aussi procéder à une validation du plan d’aménagement de vos futurs locaux pour vous éviter toute mauvaise surprise. En parallèle, nous pouvons aussi mener des audits de sécurité alimentaire pour identifier les potentielles sources de risque, que ce soit au niveau des locaux, du matériel ou des process....

savoir plus

Joomla SEF URLs by Artio
 
 

Cette formation est indispensable afin d’avoir les bons gestes et pratiques d’hygiène en restauration commerciale. Formation claire et technique. Une bonne piqure de rappel!
Erwan. M, formation Hygiène, session 2013

Les dernières actualité du blog

Vers un retour en grâce des abattoirs de proximité


Blog
22 septembre 2015 Views: 199

Vers un retour en grâce des abattoirs de proximité


Blog
22 septembre 2015

Des matières fécales présentes


Blog
22 septembre 2015 Views: 188

Des matières fécales présentes


Blog
22 septembre 2015

Report de l'obligation de surveillance


Blog
22 septembre 2015 Views: 193

Report de l'obligation de surveillance


Blog
22 septembre 2015

Vers un retour en grâce des abattoirs de proximité ?

Les abattoirs de proximité seraient en train de faire le grand retour, bénéficiant des crises successives de la viande. Les français, et par conséquent les producteurs de viande, attendent davantage de transparence et de qualité. Ce que sont justement en mesure d'offrir ces abattoirs de petite taille.

Le dernier scandale en date, concernant la présence de viande de cheval dans les préparations supposées être à base de viande de bœuf, a laissé des traces dans les esprits des consommateurs et sur un marché déjà fragilisé.
Aujourd'hui, de plus en plus de producteurs et de bouchers font le choix de se tourner vers les circuits courts. Moins d'intermédiaires et un produit synonyme de qualité et de sécurité alimentaire : c'est en effet la tendance qui tend à s'inscrire durablement.

Contrairement aux abattoirs industriels, les abattoirs de proximité ont une capacité moindre, tournant autour de 2 000 tonnes de viande par an. Et c'est cette spécificité qui fait leur force. Les éleveurs désireux d'emprunter les circuits courts sont en effet parfois contraints d'effectuer plusieurs dizaines, voire centaines de kilomètres, pour solliciter les services des groupes industriels. Or, ces derniers sont la plupart du temps peu disposés à répondre favorablement à ces demandes concernant de petites quantités.

Le problème en France, explique Xavier Ravaux, inspecteur général de la santé publique vétérinaire chargé de la rédaction d'un rapport sur les abattoirs de proximité, interviewé pour un article publié le 8 septembre dernier sur lesechos.fr, c'est qu' « un tiers des abattoirs publics ont fermé leurs portes au cours de la décennie écoulée ».

Un marché en (re)devenir

Mais au regard de la situation actuelle concernant le marché de la viande, la tendance pourrait être en train de s'inverser. M. Ravaux y ajoute en effet qu' « il reste cependant une réelle place pour les outils de proximité ».
Marchés locaux, artisans bouchers, magasins bio ou coopératives fermières : le marché de la viande est en pleine mutation et les débouchés sont de plus en plus nombreux pour les éleveurs soucieux de valoriser leurs produits.

Toutefois, à moins de disposer d'un laboratoire homologué, les producteurs de viande n'ont plus le droit de tuer leurs animaux à la ferme. Et le coût de construction d'une telle installation pour les bovins, les ovins et les caprins est considérable, contrairement à la volaille. D'où ce retour en grâce des abattoirs locaux.
Selon Stanislas du Guerny dans son article paru dans Les Echos, « une dizaine de projets sont en cours pour la construction ou la réhabilitation d'abattoirs de proximité ». Quant au financement (entre 1,5 et 2 millions d'euros), il est « généralement pris en charge par les collectivités territoriales avec un engagement des utilisateurs ».

Si vous êtes porteur d'un projet de construction ou de réhabilitation d'un abattoir de proximité, nous vous proposons nos services pour vous accompagner dans votre démarche d'obtention de l'agrément sanitaire, pour réaliser des audits d'hygiène, de conformité des moyens, de fonctionnement, HACCP ou de traçabilité, ainsi que pour effectuer des analyses de surface.

Nous vous proposons aussi des formations en hygiène alimentaire, méthode HACCP, bonnes pratiques d'hygiène, PMS, dossier agrément sanitaire, analyses micro-biologiques, traçabilité et étiquetage susceptibles de vous concerner.

Des matières fécales présentes dans la majorité des steaks hachés aux Etats-Unis

Le magazine américain Consumers Reports a réalisé récemment une étude sur la composition de la viande hachée de bœuf aux Etats-Unis. Publiés fin août, les résultats révèlent une contamination aux matières fécales de la quasi totalité des échantillons analysés, y compris les viandes issues d'une agriculture durable.

 

Équivalent américain du magazine français 60 millions de consommateurs, le magazine américain Consumers Reports effectue régulièrement des tests sur les différents produits de consommation courante. L'un de ses derniers objets d'étude en date ? La viande de bœuf hachée. Cette étude visait ainsi à contrôler la présence d'un certain nombre de bactéries, telles que salmonelle, clostridium perfringens, staphylocoque doré, escherichia coli et entérocoque.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les résultats de cette étude, publiés le 25 août dernier, ont de quoi surprendre. Sur les 200 kg de viande de bœuf hachée analysés, provenant d'une centaine de commerces de vingt-six villes différentes et issus, pour partie, de la filière industrielle et d'autre part d'une filière durable, des entérocoques ont été retrouvés dans presque tous les échantillons.
Or, bactérie pathogène opportuniste susceptible de générer septicémies, infections urinaires ou infections abdominales d'origine intestinale, entérocoque est un indicateur de contamination fécale.

Si l'étude précise qu'il est normal de trouver des traces de matières fécales sur la peau des bovins ou dans leurs intestins au moment de l'abattage, celles-ci sont néanmoins généralement détruites à la cuisson ou restent en surface, ne contaminant ainsi pas la viande.

Des bactéries davantage présentes dans la viande industrielle

La plupart du temps mélangée et provenant de plusieurs bêtes, la viande hachée de bœuf serait donc aujourd'hui fortement contaminée. Mais cette étude souligne également le fait que cette bactérie est présente dans la viande quel que soit le mode d'élevage : qu'il soit industriel, avec une alimentation des vaches à base de soja, de maïs, de farines animales et une consommation d'antibiotiques, d'hormones et « autres produits », ou qu'il soit durable, avec des vaches nourries à l'herbe, au pré.

A noter toutefois que la bactérie se révèle nettement plus résistante dans le cas d'un élevage industriel. En cause, selon le magazine Consumers reports, les antibiotiques ingurgités par les animaux qui renforceraient sa résistance. Ainsi, lors des contrôles de résistance des bactéries aux antibiotiques, 18 % de celles présentes dans la viande industrielle étaient résistantes, soit deux fois plus que pour le secteur durable.

Enfin, pour ce qui est des autres bactéries analysées au cours de cette étude, là encore elles ont été détectées dans la plupart des échantillons, avec une plus forte concentration pour les viandes hachées industrielles, lesquelles sont pourtant consommées à 97 % aux Etats-Unis.

DBF Hygiène & Qualité est habilité à réaliser des analyses alimentaires, qu'il s'agisse d'analyses microbiologiques, nutritionnelles, physico-chimiques, allergènes, OGM ou ADN espèces animales. Vous pouvez nous consulter, quel que soit votre secteur d'activité : restauration collective, restauration commerciale, GMS, abattoirs... afin d'optimiser l'hygiène et la sécurité alimentaire de votre établissement.
Nous dispensons également des formations en hygiène alimentaire, méthode HACCP, bonnes pratiques d'hygiène, PMS, dossier agrément sanitaire, analyses micro-biologiques, traçabilité et étiquetage susceptibles de vous concerner.

Report de l'obligation de surveillance de la qualité de l'air dans les crèches et les écoles

 

Initialement prévue au 1er janvier 2015, l'obligation de surveillance de la qualité de l'air intérieur dans les crèches et les écoles avait finalement été reportée à une date ultérieure suite à l'annonce faite le 24 septembre 2014 par la ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie. Un décret vient d'être publié le 17 août dernier, prévoyant un étalement de cette obligation entre 2018 et 2023, selon les établissements.

Suite à la publication d'un décret le 17 août 2015, l'obligation de surveillance de la qualité de l'air intérieur dans les crèches et les écoles accueillant des enfants de moins de six ans est reportée au 1er janvier 2018. Outre le report de la date initialement fixée, ce décret prévoit quelques modifications quant à la mise en œuvre du dispositif.
Les établissements qui auraient mis en place des actions relatives à la qualité de l'air intérieur, conformément aux dispositions réglementaires prévues par arrêté, seront ainsi dispensés de campagnes de mesures des polluants.

Par ailleurs, dans ce nouveau texte est également supprimée l'obligation d'accréditation des organismes missionnés pour évaluer les systèmes d'aération des bâtiments. Concernant les organismes accrédités amenés à réaliser des prélèvements, ils ont l'obligation de transmettre les résultats de leur rapport à un organisme national nommé par arrêté dans les soixante jours suivant les derniers prélèvements de la campagne.

A noter également qu'un propriétaire ou un exploitant d'établissement concerné par un résultat d'analyses révélant au moins un polluant dépassant le seuil réglementaire disposera d'un délai de deux mois pour déterminer l'origine de la pollution.

Vers une responsabilisation des acteurs concernés

Avec la publication de ce nouveau décret, les pouvoirs publics entendent ainsi responsabiliser les crèches et les écoles sur la qualité de l'air intérieur de leur établissement, et les inciter à mettre en œuvre des actions de prévention.
Un Guide pratique comprenant quatre grilles d'auto-diagnostic va à ce titre être mis à disposition des quatre catégories de professionnels intervenant dans ces établissements, à savoir :

l'équipe de gestion (mairie, direction...)
les responsables des activités de la pièce occupée (enseignants, puéricultrices...)
le personnel d'entretien
les services techniques chargés de la maintenance du site

A noter que la mise en œuvre de ces actions passe aussi par une démarche responsable et cohérente, concernant notamment le choix des peintures, du mobilier, du matériel, des objets de décoration, des produits d'entretien..., autant de sources potentielles de pollution de l'air intérieur.

Concernant les établissements accueillant des enfants de moins de six ans et ne mettant pas en place d'actions de prévention, ils seront tenus de procéder à une surveillance de la qualité de l'air tous les sept ans (tous les deux ans en cas de dépassement des seuils réglementaires). Ces mesures de surveillance devront être réalisées par des organismes accrédités COFRAC (Comité français d’accréditation).

DBF Hygiène & Qualité est accrédité et peut vous accompagner dans vos démarches de prévention en réalisant des analyses de la qualité de l'air intérieur de votre établissement. Contactez-nous !